//
hop, un article
Points de vue

Question subsidaire sur la réutilisation des données Star

Bonjour !

Vous vous trouvez sur l’ancien blog du collectif Open Data Rennes. Ses archives restent en ligne, mais nous nous trouvons à présent sur www.cod-rennes.fr.

A très bientôt !

Ce billet est un petit ajout que je me suis surpris à faire à la fin de l’article : Réutiliser des données du réseau Star.

Combien ça coûte un développeur ?

Question complètement annexe, mais je me suis surpris à calculer un « coût » pour mes développements. Bien entendu, j’ai tout fait en bénévole, sur mon temps libre, et je ne compte absolument pas demander de l’argent pour ça.

Mais quand même, par curiosité, je vous propose de jouer le jeu avec moi.

Coût du temps passé

Pour rappel, j’ai donc passé 12h sur l’API elle-même, 16h sur les données téléchargées, et 20h à faire une API moderne RESTFull. En arrondissant les angles, et sans trop compter les multiples moments de réflexions entre deux voyages en bus/métro/train/marche à pied/réflexion le matin en me rasant, j’arrive à 48h de travail.

Coût du temps restant

Pour donner une autre représentation de ce temps, sachez que mon coût horaire moyen tourne entre 50 et 75€ brut, soit entre 2400 et 3600€. Je pense que je peux coûter bien plus cher (surtout si je prends des tarifs parisiens), mais c’est à peu près ce que j’avais calculé pour vivre sereinement à Rennes en débutant comme freelance.

J’estime que pour finir mon travail, 30h supplémentaires sont nécessaires, soit entre 1500 et 2250€. Cela correspond à :

  • Finaliser l’API RESTFull en ajoutant entre autre les métros et les bus
  • Optimiser le traitement et l’analyse des données à télécharger
  • Installer le tout sur un serveur disponible au public
  • Écrire plus de documentation

Pour un total entre 3900 et 5850€, avec 78h de travail pour l’ensemble (passé et restant).

Coût de la gestion et des frais divers

Je propose de rajouter :

  • De la gestion de projet (discussion avec le client, réunion, etc.) soit 20% de temps en plus à 50€ de l’heure, soit 780€.
  • Des frais de gestions divers et variés, remboursement de transports éventuels, et quelques menus frais pour 5% du temps à 50€ de l’heure, soit 195€.
  • Du bug-fixing. Le sujet est relativement simple au final, les bugs déjà pris en compte en bonne partie dans le temps de travail, mais par sécurité, j’ajoute une maintenance corrective de 10% du temps au tarif horaire normal, soit entre 390 et 585€.

Le total final d’une livraison stable correspond donc à : 5265 à 7410€. Et ça, c’est pour le travail d’un seul et un unique homme. Cela devrait prendre entre 2 et 3 semaines de temps réel.

Les coûts invisibles ou non pris en compte

Tous ces calculs sa basent sur l’existant, et donc, cela ne prend pas en compte :

  • Le développement pour l’accès aux données temps réel entre l’API et le système réel Kéolis (j’ai déjà une API pour ça, cela fausse donc le temps passé sur cette partie là, qui est pour le moment de 12h).
  • La mise en forme des données à télécharger, qui peut cependant être mis à part (puisque nécessaire quel que soit le projet derrière).

Et pour l’hébergement ?

Pour ajouter une petite note supplémentaire, je pourrais estimer rapidement le coût en hébergement serveur. Considérant une architecture assez standard : une BDD, un serveur Web, un serveur Proxy/Cache. Mettons que chacune soit un serveur de taille honorable, entre 1500 et 2000€/an.

Cela fait entre 4500 et 6000€ par an pour une plateforme « premier pas ». Si je veux assurer un peu plus, j’ajouterais bien quelques parts de plus (chez Gandi.net évidement), pour arriver plutôt vers 2500€/an, pour finir donc à 7500€ par an pour l’hébergement.

Conclusion

Peut-être que je devrais monter un projet sur Ulule.fr, pour développer une API qui ne serait pas qu’en lecture seule (comme aujourd’hui). Peut-être qu’il y a un business-model à imaginer avec ces données. Peut-être…

Honnêtement, je n’en sais rien, je n’ai pas les réponses à ces questions. Je sais juste que ce que je fais, je le fais bénévolement, et que je sais ce que ça représente. Je serais curieux de savoir ce que ça représente pour quelqu’un comme Yan Bonnel, dont l’application est – oui, j’insiste – une vrai petite merveille.

Et tout ceci n’est qu’une goutte d’eau.

Publicités

Discussion

4 réflexions sur “Question subsidaire sur la réutilisation des données Star

  1. 6000 € par an pour une plateforme « premier pas » ? Pour des données locales ?

    Ça ne marchera jamais (pour être poli). D’autant que pour rentabiliser, ne serait-ce qu’un dixième de ce coût, il faudra vraiment avoir une idée de génie.

    Sans compter que sauf à écrire comme un porc, le besoin (pour des données locales) ne sera jamais tel qu’il nécessitera plus d’un serveur. Pour rappel, certains font du calcul de routage point-à-point sur les téléphones. (certes, c’est du mono-utilisateur, mais les ressources ne sont pas les mêmes non plus).

    Enfin, je dis ça…

    Publié par seb | 22 janvier 2013, 10:54
  2. Sauf que je ne parle pas d’un hébergement pour son petit site perso, ou pour un side-projet de développeur qui a envie de s’occuper. Je parle plus d’un hébergement tel que pourrait en demander une entreprise qui doit parler en centaine de millier voire en million d’euros lorsqu’elle regarde son bilan financier.

    Et tout dépend de la charge, en fait. Parce que, concrètement, je fais tourner le tout sur l’équivalent d’un P3 avec 512Mo de RAM. Mais je ne fais qu’une ou deux requêtes à la fois.

    La question qu’il faut se poser ici ce n’est pas le nombre de visites, mais le nombre de visites *concurrentes*. Je suis pratiquement certain que les requêtes à l’API sont beaucoup plus fréquents aux heures de pointes, et lorsqu’il y a des problèmes sur une ou plusieurs lignes.

    Cela ne veut pas non plus dire que lesdits serveurs ne sont utilisés *que* pour l’API – je pense notamment au proxy qui peut être utilisé pour tous les autres services, en mutualisant. Ou la base de données.

    Enfin, ce ne sont que des estimations. Je n’ai pas les statistiques de fréquentation de l’API/des différents sites du Star. Et à n’en pas douter, avec un hébergement cloud type Amazon, en adaptant correctement, on peut encore faire baisser le prix.

    En bonus point, j’ajouterais que si aujourd’hui les services ont du succès, ils pourraient peut-être être encore plus utilisés dans le futur si de nouveaux services s’y ajoutent.

    Publié par Exirel | 22 janvier 2013, 11:39
  3. Oui, enfin « ont du succès », il faut aussi définir de quoi on parle.

    Si le but est d’offrir un service en ligne pour _une_ ville, il ne faut pas non plus viser les étoiles. L’intersection entre « personnes sur internet » et « personnes utilisant les transports en communs » n’est pas non plus si importante que cela (followers @starbusmetro = 3649, TransportRennes disait avoir quoi, 10-20 000 téléchargements ? Et on ne parle pas d’utilisateurs concurrents, là). Et le volume de données reste maigre (et en lecture seule!). Vouloir 3 machines physiques (et on parle même pas de redondance, là!) pour 3 fonctions pour héberger ce genre de chose, c’est… enthousiaste et optimiste. Pas forcément réaliste.

    Et l’entreprise qui doit parler en centaine de milliers voire millions d’euros, la première chose qu’elle va regarder, c’est combien ça peut rapporter. Et dans le monde réel, c’est peanuts.
    (après, si c’est pour se faire racheter par Facebook, faut voir…)

    Les entreprises qui ont fait des applis OpenData à Rennes ? 70-80% pour la publicité autour du concours, le reste pour occuper les inter-contrats.

    Publié par seb | 22 janvier 2013, 11:55

Rétroliens/Pings

  1. Pingback: Réutiliser des données du réseau Star « Open Data Rennes - 22 janvier 2013

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :